L’action associative comme vectrice de transformation sociale

Débat virtuel enregistré le 20/01/2021
Avec Jacqueline Fastres, directrice de Réalisation Téléformation Animation (RTA)
et Christine Mahy, secrétaire générale et politique du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté.

Toute asbl ne vise pas la transformation sociale. Le fait associatif en tant que composante essentielle de la démocratie et contribution au commun, tel que le promeut et le défend le Collectif21, y a vocation. Les deux associations invitée à ce débat également dès lors qu’elle se sont constituée en réponse à des injustices comme nombre d’associations dans le champ culturel, social et sanitaire. Il ne suffit cependant pas d’y viser… Personne n’a la recette magique ni le levier d’Archimède (« Donnez-moi un point fixe et un levier et je soulèverai la Terre ») pour transformer la société ou le monde… Cette discussion permet de repérer quelques points d’appui historiques, présents et à venir. Ces points ne sont pas fixes au cours du temps et il importe de les inscrire dans le contexte actuel qui préoccupe le Collectuf21 : Code des Sociétés et des Associations, managérialisation du social et du non-marchand, sous-traitance des pouvoirs publics, néolibéralisme, austérité et État social actif, Covid… Plus que jamais il y a lieu de s’associer, de renouveler les alliances et de continuer le combat.

Lien direct vers la vidéo réalisé par le Gsara.